De volto do Brasil

Je reviens du Brésil, ou j ai passé de merveilleux moments. malgré la corruption et la pauvreté, ce pays sait rester magique. Les brésiliens sont d une gentillesse et d une douceur sans pareil.

Je ne vous conseillerai jamais assez d y aller passer vos prochaines vacances.

Estou de volto do Brasil . Este pais , apesar da corrupçao e da pobreza sabe ficar magico. Nao pode saber quantos saudade eu tenho do Brasil. gosto sempre mais disso Pais, onde queria bem viver um dia.

Nous avons commencé notre voyage par la petite ville de Paraty dans l état de Rio. Ville classée patrimoine mondiale …par l UNESCO. Cette ville le mérite bien. La  nature est absolument merveilleuse. La montagne, la mer, les plages, les gens, tout  est magique. Voiçi quelques photos

Le port

les rues sont incurvées, afin que la marée puisse les submerger, sans pour autant envahir les maisons.

Ponta Negra et son petit port de pêche

Puis , nous avons pris le chemin de RIO. Que coréria essa cidade mas que beleza. C est trés certainemant la plus belle ville que je connaisse. Biensûr , il y a de la violence, de la pauvreté et une écoeurante richesse. Mais l on ne peux pas réduire cette ville à ces seuls qualificatifs. Il y a aussi beaucoup d amour, de gentillesse, de musées, d églises superbes, une architecture dès plus étrange , mélange d époque colonialiste et de grattes ciel. La mer est partout présente, la montagne aussi. o pao de azucar, corcovado, o jardim botanico, os dois irmaoes….que beleza. La violence dont nous attendons tous parler se trouve surtout dans les Favelas, et n est pas tournée contre les touristes. Au plus vous ferez vous voler votre sacoche.Il suffit d être prudent, simple et gentil. Allez y tous.

Le pain de sucre

La cathédrale de Rio à present, telle une soucoupe volante

Une vue de Rio  du pain de sucre

Le quartier des anticaires, avec ses clubs de Samba ouverts une bonne partie de la nuit. Je vous conseille vivement : A Casa da Mae Joana et Rio Scenarium(rua do Lavradio). On y danse toute la nuit  . Les orchestres y sont de qualité.C est le quartier de Lapa.

Pour trouver un peu de tranquilité , n hésitez pas à vous rendre O Jardim Botanico . Emerveillement garanti!

Une photo de moi a Paraty

Une autre

Dirigeons nous à Buzios maintenant. Petit village découvert par Brigitte Bardot dans les années 70. Si vous aimez la farniente sur la plage , cet endroit est pour vous. On s y dore au soleil, et on y fait la fête.Je vous conseille la Pousada Hotel Abracadabra, Le personel est trés agréable et prévenant, et si vous faites un effort pour parlez portugais, vous vous ferez beaucoup de copains et copines.

La Pousada Abracadabra avec sa vue sur le village de Buzios

C est moi à l hotel

La plage de Gériba, le paradis des surfers

D autres plages de Buzios

LA DECROISSANCE SUITE

Nous assistons presque amusés à un regain de la cause écologique, comme argument électoral, dans le monde politique. Nous pourrions même nous réjouir de cette soudaine prise de conscience de la santé de notre planète par les grandes entreprises capitalistes du monde. Monsanto bidouille nos semences sous couvert d’utiliser le moins possible de produits phytosanitaires, et au passage s’inquiète de redonner la vue aux africains manquant de vitamine A (voir : riz transgénique aux bétacarotènes). Les compagnies pétrolières après avoir souillé la planète, sentant le vent tourné, investissent dans la recherche des biocarburants. Les investisseurs privés se prennent de passion pour le dieu EOLE afin de produire de l’électricité. Tout ce petit monde est soutenu par des fonds de pension américains jouant en Bourse. Sans oublier le soutien de la presse, qui voudrait bien nous faire croire qu’en utilisant un litre d’eau pour la vaisselle, que nous pourrions par la suite filtrer afin de nous laver les dents, puis enfin arroser les plantes d’appartement, nous pourrions ainsi sauver notre planète.

Décroissance par ci, décroissance par là, et nous revoilà plongé dans la préhistoire.

Que toutes ces personnes bienveillantes se rassurent ! Si nous nous lavons moins, si nous avons froid dans nos foyers, si nous gardons nos poux, ce n’est pas forcément pour sauver la Terre. Mais plutôt parce que nous avons de moins en moins d’argent, pour vivre décemment. Le Capital soutenu par quelques illuminés voudrait bien que nous intégrions dans la joie et la bonne humeur, que payer une taxe par ci pour les emballages, une taxe par là pour le traitement des eaux domestiques participerait à la sauvegarde de notre milieu ambiant.

Si le Capital semble enfin se préoccuper de la santé de notre planète, c’est évidemment parce que l’écologie est un nouveau marché extrêmement lucratif, et producteur de croissance (PIB).

Si les gouvernements avec le soutien de pseudo écologistes ne veulent plus qu’on se lave c’est pour qu’une caste puisse s’extasier dans des jacousis en sirotant un verre de champagne.

Si nous puons, si nous nous grattons, si nous nous amaigrissons, si nous nous faisons la guerre et si nous vivons dans les rues, c’est pour que vous puissiez vivre dans le luxe. Effectivement de ce point de vue nous sauverons certainement cette planète. La Décroissance prônée par une élite d’intellectuels et de groupes politiques n’a rien à voir avec un véritable prise de conscience populaire, mais représente une manipulation supplémentaire du monde Capitaliste.

Que nos penseurs et nos décideurs se rassurent, la Décroissance est acquise, elle se nomme : la MISERE